• Réveil à 5 heures, réunions et coups de fil: comment le gouvernement a vécu la grève du 7 mars

    Il y a 12 jours - Par L'Express

    L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, mais lorsqu'on se fait réveiller à cinq heures du matin, on peut légitimement penser, les yeux à moitié fermés, que c'est aussi le début des problèmes. Il fait encore nuit noire, le téléphone de Clément Beaune sonne sur sa table de chevet. On en appelle solennellement au ministre des Transports : les syndicalistes des routiers des Hauts-de-France demandent à pouvoir tracter en paix, autrement dit sans avoir à craindre les forces de police, qui ont elles aussi déjà entamé depuis belle lurette leur journée. Tracter, et non bloquer, assure-t-on au...
    Lire la suite ...