• Air Tahiti Nui dénonce une « distorsion de concurrence  » avec les compagnies métropolitaines

    Il y a 9 jours - Par L'Echo Touristique

    « En mai, tout s'est arrêté. Air Tahiti Nui était alors partie pour faire une très belle année. Nous avions déjà réalisé 80% de nos engagements pour 2020 », explique Michel Monvoisin, le PDG d'Air Tahiti Nui. Subitement, comme toutes ses concurrentes, la compagnie polynésienne est contrainte de réduire ses charges et geler les investissements. Et surtout, de diminuer sa masse salariale.
    Car en Polynésie, il n'existe pas d'activité partielle. Pour des questions statutaires tenant à l'autonomie relative du territoire, le code du travail local ne prévoit pas de chômage partiel. La compagnie a...
    Lire la suite ...