• 72 heures à Yakushima : un empire de signes

    Il y a 11 jours - Par Grazia

    Vingt-quatre heures de voyage. Partir de Paris un matin à 10 heures, atterrir à Tokyo , changer d'aéroport, prendre un avion pour l'autre bout du pays et de là, embarquer dans un coucou à hélices, presque planer pendant quarante minutes vers une île qui est une forêt qui est une île qui est une forêt...En vol, dès les premiers instants, le bruit mécanique des hélices couvre tout, la voix robotique du système de communication de l'avion diffuse les instructions de l'hôtesse, inaudibles, les discussions ne sont que des bribes de son. LOST. Par la fenêtre, un bout de terre verte et des...
    Lire la suite ...